20  Mai  2021

Harfang fore et confirme une structure aurifère kilométrique en amont glaciaire de l’anomalie aurifère dans les tills à Serpent (Baie-James, Québec)

Montréal, le 20 mai 2021. Harfang Exploration Inc. («Harfang») (TSX-V: HAR) est heureuse d’annoncer les résultats initiaux du programme de forage de l’hiver 2021 sur sa propriété Serpent («Propriété») qu’elle détient à 100% à la Baie-James (Québec) (Fig. 1). Ces premiers forages sur la Propriété ont confirmé au moins une structure aurifère d’envergure kilométrique dans la zone marécageuse en amont glaciaire de l’anomalie aurifère dans les tills. Cette découverte appuie l’hypothèse selon laquelle la source des grains d’or dans le till et le sol est proximale.

Faits saillants

  • Jusqu’à 3,47 g/t Au sur 7,50 m, incluant 6,98 g/t Au sur 3,20 m à la surface du socle rocheux sous le marécage dans le trou SER-21-013;
  • 47,10 g/t Au sur 0,70 m et 1,44 g/t Au sur 15,20 m dans le trou SER-21-002;
  • Or visible observé dans les trous SER-21-002 et SER-21-027;
  • Découverte d’une structure aurifère orientée à N285° d’une longueur supérieure à 1 km.

Notre stratégie

Le programme de forage au diamant, réalisé pendant l’hiver 2021, a totalisé 4 336 m et 27 trous localisés sous et en amont glaciaire des échantillons de till et de sol les plus aurifères (Fig. 2). En plus des forages, Harfang a complété un levé de Polarisation Provoquée («PP») le long de lignes espacées de 100 m et couvrant 67,1 km linéaires dans la même zone. Le programme de forage a été conçu pour tester des minéralisations aurifères potentielles à la surface du socle rocheux qui pourraient être la source des grains d’or qui se sont accumulés dans le till et le sol. Notre stratégie consistait à forer: 1) des cibles isolées de première priorité, et 2) une série de trous alignés perpendiculairement aux principales structures cartographiées dans la région. Les trous de forage ont été méticuleusement positionnés en tenant compte de nombreux paramètres tels que la proximité des tills, des sols et des indices aurifères, la présence de couloirs structuraux cartographiés et/ou interprétés, les particularités de la carte magnétique et les anomalies PP (chargeabilité et résistivité).

Nos résultats

Ce premier programme de forage a révélé l’existence d’un couloir cisaillé aurifère de plus de 1 km de long qui relie des indices de surface à haute teneur aurifère. Ce linéament confirme le potentiel aurifère hypothétique sous le secteur marécageux.

Ce communiqué de presse divulgue les résultats des trous SER-21-001 à SER-21-013. Jusqu’à présent, six trous sur 13 ont recoupé des intervalles aurifères (tableau 1; > 0,30 g/t Au). SER-21-002 et SER-21-013, séparés de 740 m, ont retourné les deux intervalles aurifères les plus significatifs avec respectivement 1,44 g/t Au sur 15,20 m et 3,47 g/t Au sur 7,50 m (incluant 6,98 g/t Au sur 3,20 m) (Fig. 3). Ces intervalles minéralisés sont associés à une discontinuité magnétique orientée à N285° le long de laquelle SER-21-020, 023 et 027 présentent des altérations et des minéralisations similaires liées à des zones de cisaillement. De l’or visible a été observé dans SER-21-002 et SER-21-027 (Fig. 4). Le trou SER-21-002 a aussi donné 47,10 g/t Au sur 0,70 m (247 g/t Au dans la fraction grossière par analyse de l’or grossier) à faible profondeur sous la veine de quartz à 222,58 g/t Au découverte en 2020. L’extension vers l’est de ce couloir cisaillé, sous le marécage et à l’est de SER-21-013, est inconnue. Tous les intervalles aurifères intersectés jusqu’à présent dans les trous de forage sont ouverts latéralement et en profondeur. Les résultats analytiques sont en attente pour les 14 autres trous.

Tableau 1. Intersections significatives en forage (>0,3 g/t Au)

Trou De (m) À (m) Longueur-carotte
(m)*
Au (g/t)
Non coupé
Commentaire
SER-21-002          
17,00 17,70 0,70 47,10** Or visible
112,55 127,75 15,20 1,44
incluant 112,55 114,00 1,45 6,74
incluant 126,00 127,75 1,75 4,20
SER-21-007
132,60 134,20 1,60 0,40
137,00 138,00 1,00 0,33
157,50 158,50 1,00 0,80 Ouvert des deux côtés (153,0-157,5 m et 158,5-161,0 m)***
SER-21-010
57,45 58,40 0,95 0,42 Ouvert en dessous (58,4-61,0 m)
84,20 84,80 0,60 0,39
111,30 116,20 4,90 0,55
SER-21-011
5,50 6,50 1,00 5,61 Ouvert des deux côtés (3,3-5,5 m et 6,5-9,0 m)
22,50 23,50 1,00 0,40 Ouvert des deux côtés (19,0-22,5 m et 23,5-27,0 m)
SER-21-012
29.40 34.30 4.90 0.89
SER-21-013
5,50 13,00 7,50 3,47 À la surface du socle rocheux
incluant 6,25 9,45 3,20 6,98
incluant 6,25 7,20 0,95 14,40
incluant 8,75 9,45 0,70 9,07
15,70 16,10 0,40 3,95
45,80 46,90 1,10 0,32 Ouvert au-dessus (43,0-45,8 m)
57,50 58,05 0,55 0,68
*Les épaisseurs vraies ne peuvent être déterminées avec l’information disponible à ce jour.
** Résultat obtenu par l’analyse de l’or grossier (« Metallic Sieve ») qui a aussi donné 247 g/t Au (fraction grossière) et 29,5 g/t Au (Fraction fine).
*** Ouvert des deux côtés, en dessous et au-dessus = résultats en attente.

Nos hypothèses

Fait intéressant, la zone minéralisée dans SER-21-013 a été recoupée à la surface du substrat rocheux sous la couverture sédimentaire du marécage, ce qui suggère que les grains d’or dans les sédiments glaciaires proviennent de sources proximales dans le substrat rocheux (< 500 m en amont glaciaire). Cependant, aucun des trous de forage décrits dans ce communiqué de presse n’explique réellement les fortes teneurs en or dans les sédiments glaciaires, ce qui suggère que d’autres zones aurifères pourraient été découvertes sous le marécage.

Les intervalles aurifères correspondent à du gabbro et à de la diorite quartzifère altéré et cisaillé et associé localement à des roches intrusives ultramafiques (péridotite et pyroxénite) et felsiques. Les altérations contemporaines à l’enrichissement en or comprennent des minéraux tels que l’actinote, la biotite, la chlorite, la pyrite (<2%), la calcite, la tourmaline et le quartz. Les veines de quartz sont généralement associées aux teneurs en or. La scheelite est une phase accessoire qui n’est pas systématiquement liée à l’or. L’assemblage minéralogique est typique des faciès des schistes verts supérieurs et amphibolites inférieures, ce qui implique des conditions métamorphiques similaires à celles de la plupart des gisements d’or orogénique.

Il convient de mentionner que des schistes ultramafiques serpentinisés et talqueux recoupés dans le trou SER-21-007 ont retourné 0,37% Ni sur 17,20 m, dont 0,53% Ni sur 7,00 m. Il s’agit de la première occurrence de nickel découverte par Harfang sur la propriété qui comprend déjà l’indice Nadine à Ni-Cu-Cr-Pt-Pd (Fig. 1).

Prochains travaux d’exploration

Cette première campagne de forage à Serpent confirme que les unités rocheuses intersectées sont très probablement la zone source des fragments de roche (> 95% gabbro/diorite) et des grains d’or, de tourmaline et de scheelite accumulés dans les sédiments glaciaires échantillonnés depuis 2019. Nous avons mis en évidence au moins une structure aurifère majeure de plus de 1 km de longueur qui est principalement couverte par le marécage. Des forages supplémentaires sont nécessaires pour mieux caractériser l’étendue de cette structure minéralisée et celle d’autres structures connexes.

L’équipe d’Harfang sera très active sur le projet au cours de l’été 2021. Un important programme de décapage testera la partie occidentale de la structure aurifère, à l’ouest du marécage. D’autres cibles déterminées à partir du récent levé de PP et des résultats de till et de sol seront aussi décapées. De la prospection et des levés géochimiques additionnels feront aussi partie de notre programme d’exploration estival. Un levé LiDAR sera volé dans les prochains jours.

Harfang attend avec impatience le reste des résultats analytiques qui seront publiés aussitôt qu’ils seront disponibles et qu’ils auront été validés et compilés.

Pour visualiser les FIGURES 1 to 4, s’il vous plaît cliquer sur le lien suivant.

L’information technique et scientifique incluse dans ce communiqué de presse a été préparée et approuvée par François Huot, géo., Vice-Président Exploration chez Harfang, une personne qualifiée (QP) selon le Règlement 43-101.

Contrôle de la qualité

Les échantillons de roche discutés dans ce communiqué de presse ont été envoyés chez ALS (Val-d’Or, Québec) pour être analysés pour l’or et 33 autres éléments chimiques. L’or a été analysé par absorption atomique suite à une pyroanalyse sur une fraction de 30 g (Au-AA23). Les autres éléments ont été analysés par la méthode ICP-AES à quatre acides (ME-ICP61). Les échantillons avec >3 g/t Au ont été réanalysés avec un fini gravimétrique (Au-GRA21). L’analyse de l’or grossier (« Metallic Sieve ») a suivi les procédures Au-SCR-21 et Au-AA25. La préparation des échantillons et la détermination analytique ont été effectuées dans différents laboratoires d’ALS à travers le Canada.

Les procédures d’échantillonnage et le contrôle de la qualité ont suivi les protocoles développés par Harfang et ALS. L’interprétation préliminaire des données a été réalisée par Harfang.

À propos d’Harfang

Harfang est une société d’exploration minière dont la mission première est la découverte de nouveaux gisements aurifères au Québec. Son modèle de développement est fondé sur la génération de projets d’exploration et vise du partenariat sur ses propriétés, par l’entremise d’ententes avec des compagnies d’exploration et minières d’envergure.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

François Goulet

Président et Chef de la direction

Tél : 514 940-0670 #339

Courriel : fgoulet@harfangexploration.com

Web : www.harfangexploration.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Certaines déclarations faites dans ce communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs qui comportent des risques et incertitudes qui pourraient modifier de manière appréciable les résultats visés. Ces risques et incertitudes incluent ceux décrits dans les rapports périodiques incluant le dépôt de documents effectué par Harfang auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières.