12  Juin  2019

HARFANG ACQUIERT LE PROJET LAC TAPIATIC SUITE À L’IDENTIFICATION DE NOUVELLES CIBLES AURIFÈRES ET CUPRIFÈRES À LA BAIE-JAMES (QUÉBEC)

Montréal, le 12 juin 2019. Harfang Exploration inc. (« Harfang » ou « Société ») (TSX-V : HAR) est heureuse d’annoncer l’acquisition de la propriété Lac Tapiatic (« Propriété ») située à la Baie-James (Québec). Cette Propriété, détenue à part entière par la Société, est considérée comme ayant un fort potentiel en minéralisations aurifères et cuprifères. Harfang amorcera à l’été 2019 un programme de reconnaissance sur la Propriété qui inclura de la prospection et des analyses de roche.

La Propriété, composée de 146 claims (7 430,22 ha), a été acquise par désignation sur carte dans le cadre de la génération de projets de la Société. Cette région, accessible à longueur d’année par voie terrestre, a été sélectionnée suite à l’identification de plusieurs critères spécifiques favorables pour les minéralisations en or et en cuivre (Figures 1 et 2) :

  • Géologie favorable: l’un de plus grands bassins sédimentaires (wacke, paragneiss et formation de fer) et volcaniques archéens à proximité du prolifique contact entre les sous-provinces de La Grande et Opinaca; des contextes géologiques similaires renferment des dépôts aurifères à la Baie-James (p.ex. Mine Éléonore, et les gîtes La Pointe et Orfée); pièges chimiques pour les minéralisations aurifères;
  • Géochimie des sédiments de fonds de lac favorable : fortes anomalies en cuivre dans des sédiments de fonds de lac dans la partie sud de la propriété à partir d’échantillons récupérés en 1973 et 1974; les analyses originales incluaient trois anomalies majeures (255, 200 et 129 ppm); deux de ces échantillons réanalysés en 2010 par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec ont retourné des teneurs similaires (rang centile >99,8); le 3e échantillon n’a pas été réanalysé;
  • Contexte structural favorable : évènements de déformation polyphasés de l’assemblage volcano-sédimentaire et charnières de plis démembrées par des couloirs structuraux pluri-kilométriques; pièges structuraux pour les minéralisations aurifères.

Des travaux d’exploration historiques ont eu lieu dans la partie est de la Propriété. Mines d’Or Virginia a complété un levé Mag-EM aéroporté en 1997 et Exploration Midland a complété un levé magnétique aéroporté en 2013 afin de tester le potentiel ferrifère des formations de fer riches en magnétite. Très peu de travaux au sol ont été réalisés dans des secteurs de faible superficie.

En tant que générateur de projets, Harfang évalue régulièrement de nouvelles cibles d’exploration dans des secteurs sous-explorés afin d’augmenter son portfolio de projets. Plusieurs de ces cibles seront prospectées au cours de l’été 2019 en même temps que se déroule le programme d’exploration débuté le 3 juin 2019 sur le projet Serpent. Consulter le communiqué de presse du 15 mai 2019 pour obtenir plus d’informations sur les activités de terrain en cours sur Serpent.

À propos d’Harfang

Harfang est une société d’exploration minière dont la mission première est la découverte de nouveaux gisements aurifères au Québec. Son modèle de développement est fondé sur la génération de projets d’exploration et vise du partenariat sur ses propriétés, par l’entremise d’ententes avec des compagnies d’exploration et minières d’envergure.

L’information technique et scientifique incluse dans ce communiqué de presse a été préparée et approuvée par François Huot, Geo, Chef géologue chez Harfang, une personne qualifiée (QP) selon le Règlement 43-101.

Pour plus d’information, veuillez consulter le site web d’Harfang : www.harfangexploration.com.

François Goulet, Président et Chef de la direction
Tél : 514 940-0670 #339
Courriel : fgoulet@harfangexploration.com
Web : www.harfangexploration.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Certaines déclarations faites dans ce communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs qui comportent des risques et incertitudes qui pourraient modifier de manière appréciable les résultats visés. Ces risques et incertitudes incluent ceux décrits dans les rapports périodiques incluant le dépôt de documents effectué par Harfang auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières.