9  Juin  2020

HARFANG ACQUIERT DEUX PROJETS AURIFÈRES À LA BAIE-JAMES (QUÉBEC)

Montréal, 9 juin 2020. Harfang Exploration inc. (“Harfang”) (TSX-V: HAR) est fière d’annoncer l’acquisition, par désignation sur carte, de 274 claims (14 057,14 ha) qu’elle détient à 100%. Ces claims, groupés en deux blocs, forment les nouveaux projets aurifères Bonfait et La Passe qui sont situés le long du contact régional séparant les sous-provinces de La Grande et d’Opinaca à la Baie-James (Québec) (Figure 1). Ce contact est reconnu comme étant hautement prospectif en raison de nombreuses découvertes aurifères historiques qui lui sont spatialement associées. De plus, ces acquisitions renforcissent la position stratégique d’Harfang près de son projet aurifère et cuprifère Serpent qui est considéré comme la principale propriété de la Corporation.

Faits saillants des projets Bonfait et La Passe :

  • Situés le long de la limite La Grande-Opinaca qui est spatialement associée à des minéralisations aurifères significatives, incluant la mine d’or Éléonore opérée par Newmont (246 000 onces d’or produites en 2019 et réserves de 1,3 million d’onces d’or au 31 décembre 2019), et les gîtes Zone 32 (4,2 millions de tonnes métriques @ 2,1 g/t Au et 0,2 % Cu, O3 Mining), et La Pointe (Corporation Métaux Précieux du Québec) [voir « Mise en garde »];
  • Les roches identifiées sur les deux propriétés sont des wacke, paragneiss et conglomérat variablement altérés, minéralisés et métamorphisés similaires à ceux de la Formation de Low qui contient le gisement Éléonore;
  • Le gradient métamorphique, évoluant depuis les schistes verts vers les amphibolites inférieures, est similaire à celui de la majorité des gisements d’or orogénique à travers le monde.

Les projets Bonfait et La Passe sont considérés comme des cibles inexplorées car aucune prospection historique n’a été réalisée sur la majorité de leurs claims. La propriété Bonfait inclut 194 claims (9 940,33 ha) s’étirant sur 17 km. Elle est située à 5 km à l’est de nombreux indices aurifères entourant le gîte or-cuivre Zone 32. La propriété La Passe est constituée de 80 claims (4 116,81 ha) situés à 15 km au nord-est du gîte aurifère La Pointe.

Harfang a procédé à l’acquisition des deux projets dans le cadre de son programme génératif. La Corporation continue de compiler l’information géologique concernant ces secteurs et planifie mener sa phase d’exploration initiale sur ces projets à l’automne 2020. Entre-temps, l’équipe de terrain d’Harfang se dédie entièrement à son programme d’exploration sur le projet Serpent qui a commencé en juin.

Mise en garde:

La production annuelle et les réserves d’or de la mine Éléonore proviennent du rapport annuel 2019 et du formulaire 10-K de Corporation Newmont.

Les estimations sur le gîte Zone 32 doivent être considérées comme de l’information historique qui n’a pas été vérifiée par Harfang. La minéralisation présente sur les propriétés adjacentes et/ou voisines n’est pas nécessairement représentative de celle contenue sur les propriétés de la Compagnie.

Pour visualiser la FIGURE 1, s’il vous plait cliquez ici.

L’information technique et scientifique incluse dans ce communiqué de presse a été préparée et approuvée par François Huot, géo., Chef géologue chez Harfang, une personne qualifiée (QP) selon le Règlement 43-101.

À propos d’Harfang

Harfang est une société d’exploration minière dont la mission première est la découverte de nouveaux gisements aurifères au Québec. Son modèle de développement est fondé sur la génération de projets d’exploration et vise du partenariat sur ses propriétés, par l’entremise d’ententes avec des compagnies d’exploration et minières d’envergure.

François Goulet, Président et Chef de la direction
Tél : 514 940-0670 #339
Courriel : fgoulet@harfangexploration.com
Web : www.harfangexploration.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

Certaines déclarations faites dans ce communiqué de presse peuvent constituer des énoncés prospectifs qui comportent des risques et incertitudes qui pourraient modifier de manière appréciable les résultats visés. Ces risques et incertitudes incluent ceux décrits dans les rapports périodiques incluant le dépôt de documents effectué par Harfang auprès des autorités de réglementation en valeurs mobilières.